Sources

DVDs : Downunder Horsemanship par Clinton Anderson / quote

Downunder Horsemanship est la marque commerciale enregistrée par Clinton Anderson pour désigner sa méthode de débourrage et d’entraînement depuis le sol et sous la selle.

Son équitation est basée sur les connaissances qu’il a accumulées en Australie. Plus tard, il a émigré aux Etats-Unis où il appris quelques principes de bases avec Ray Hunt :
Compliquer les mauvais comportements, faciliter les bons.
Être aussi doux que possible, mais aussi ferme que nécessaire.

Downunder Horsemanship par Clinton Anderson


Tout d’abord, le programme est découpé en trois grands chapitres : Fondamentaux, Intermédiaire et Avancé.

Ensuite, chaque chapitre comprend de nombreux exercices, tous décrits en huit étapes :
1. Objectif
2. Pourquoi
3. Etape d’apprentissage
4. Erreurs du cavalier
5. Chevaux à problèmes
6. Corriger les erreurs
7. Astuces pour réussir
8. Utilité pratique

Cette structure est certainement la plus grande qualité de cette méthode car elle permet à tout-un-chacun de pratiquer l’équitation en toute sécurité à un niveau correct.

Downunder horsemanship : carrot stick, proie/prédateur

Malheureusement, c’est aussi son pire défaut, car cela limite la communication avec les chevaux.
Par exemple, l’exercice Cercle/Demi-cercle tel que décrit dans le programme European Horsemanship couvre l’équivalent de plus d’une demi-douzaine d’exercices selon l’approche de Clinton Anderson. La désensibilisation fait l’objet d’au moins une douzaine d’exercices !

Par conséquent, il est quasi impossible de pouvoir ressentir le cheval. Il n’y a pas de place à l’improvisation. Vous êtes censé commencer par l’exercice n°1 du niveau 1 et le maîtriser correctement avant de pouvoir passer à l’exercice n°2 du niveau 1, etc. Parfois, au fil du programme, vous reviendrez à l’exercice n°1 du niveau 1, mais dans sa seconde phase II…

L’intention au départ est louable : permettre à tous de pratiquer tout de suite l’équitation.

Série de DVD Downunder Horsemanship par Clinton Anderson
Malheureusement, dans la mesure où la méthode est basée sur un principe action/réaction du cheval, elle devient très vite une équitation mécanique.
Mon avis est qu’il s’agit d’une méthode particulièrement pratique et efficace lorsqu’on débute, même plus efficace que du Pat Parelli par exemple, mais dès que l’on commence à se sentir plus à l’aise avec son cheval, je conseille de passer à une équitation plus raffinée. Je ne remets pas en question le fait que l’on puisse obtenir de bons résultats en suivant les DVDs Downunder Horsemanship, mais je sais qu’il est possible de créer une relation bien plus intime avec son cheval en suivant d’autres méthodes.

Enfin, j’ai appris à éviter les gens qui passent leur temps à essayer de vendre leurs concepts : le site de Clinton Anderson propose des livres, des DVDs, de la sellerie et de la briderie, des chapeaux, des vêtements, des couteaux, des gadgets, du matériel de pansage, etc. Clinton Anderson fait des shows partout aux USA et a sa propre émission de télé. Il a créé une Académie destinée à former des étudiants qui deviendront par la suite ses disciples, des cliniciens tatoués Clinton Anderson…
Cette artillerie lourde en terme de marketing n’est guère compatible avec la philosophie d’une belle équitation naturelle. De plus, les DVDs sont inspirés par des méthodes connues depuis des années, des lustres, des siècles même et ne devraient donc moralement pas être présentés comme une méthode personnellement développée par Clinton Anderson, supposémment basée sur sa seule expérience…

En conclusion, je vous invite à découvrir ces DVDs si vous en avez l’occasion sans devoir dépenser 800 € pour les acquérir ! Mais gardez à l’esprit que cette méthode ne devrait être considérée que comme une étape vers quelque chose de plus raffiné.

N’hésitez pas à partager :