Travail en selle : profiter de chaque moment passé sur votre cheval

Travail sous la selle
Travailler un cheval sous la selle implique que vous ressentiez votre cheval et que vous lui enseigniez les aides qui vous permettront de prendre plaisir à monter en toutes circonstances, sans crainte et de manière confortable tant pour le cheval que pour vous.


C’est un rythme, une harmonie, vous cherchez à ce que votre corps et le sien ne fassent qu’un.

Think Harmony With Horses, Ray Hunt

Astuce : Je commence chacune de mes séances par cinq minutes de travail au sol.
Les chevaux sont comme nous : ils ont des jours avec et des jours sans, et je suis prêt à parier que vous préférerez savoir s'il s'agit d'un jour sans depuis le sol plutôt qu'en survolant sa tête après une bonne ruade !
Les exercices à suivre sont rangés par ordre de difficulté pour le cheval (ou plutôt pour le cavalier). Cependant, souvenez-vous qu’il vous faudra toujours adapter ce programme à votre cheval et ses besoins.

Seat-stop
Tout d’abord, le cheval doit fléchir sa tête en souplesse et légèreté.
Nous utilisons le one-rein stop pour éduquer le cheval à s’arrêter lorsque nous passons de la position une ou deux à la position trois.

Soft Feel
Dès que vous vous sentez en sécurité avec votre cheval, le soft feel est une étape clé dans la formation et l’entraînement de votre cheval.
De plus, cela va vous faire économiser votre épargne :
plus besoin de gadgets !

Croiser les Postérieurs
Vous allez employer trois méthodes pour amener votre cheval à croiser ses postérieurs en cédant à votre jambe, à votre main, puis à un feeling :
flexion de la tête et aide de la jambe, soft feel et aide de la jambe, enfin la jambe seule.

Pas, Trot & Galop
Cet exercice est conçu pour éduquer le cheval à répondre à des aides légères aux trois allures.

Nous recherchons alors de douces transitions, des allures régulières et des mouvements précis.

Astuce : J'habitue les chevaux à de nouveaux environnements par paliers.
Commencez à travailler dans un environnement sécurisé (le manège est idéal au début). Plus tard, vous pouvez travailler en carrière ou rond-de-longe. Après cela quelques centaines de mètres autour de la pâture... et enfin les horizons infinis !
Ce premier paquet de quatre exercices a pour objectif de mettre en place les bases de l’équitation, car vous devez pouvoir contrôler la vitesse de votre cheval, être capable de le faire aller de l’avant et l’arrêter exactement lorsque vous le souhaitez.

Le second paquet de deux exercices est conçu pour contrôler la direction, assurer votre rôle de capitaine à bord et faire en sorte que le cheval soit à votre écoute.

Être en harmonie avec son cheval

Serpentins
Le but de ces serpentins est de répartir le poids de votre cheval sur chacun de ses membres.
D’abord le serpentin court pour trouver le rythme, puis le serpentin long pour trouver l’harmonie.

Croiser les antérieurs
L’objectif est de croiser d’abord les postérieurs, puis de basculer les antérieurs.

Finalement, vos jambes suffiront pour pousser l’avant-main en pivotant sur les postérieurs.

Une fois arrivés à ce niveau du programme, certains d’entre vous souhaiteront peut-être en rester là et simplement maintenir ce bon niveau d’équitation.
L’équitation demande un gros investissement en temps et une telle décision est donc tout à fait compréhensible.

Pour ceux qui veulent creuser un peu plus, c’est aussi chose possible. Il y a de nombreux autres exercices qui vous aideront à mieux vous synchroniser avec votre cheval.