Sources

Livres : True Unity par Tom Dorrance / quote

Le sous-titre de la version française en dit plus long : “Quand l’Homme et le Cheval ne font qu’Un“.

Tom Dorrance est l’un des plus grands noms de l’équitation naturelle en Amérique du Nord. C’est lui qui a été l’instigateur de cette nouvelle vague de chuchoteurs, bien qu’à son insu. Cet homme était particulièrement talentueux, réputé pour pouvoir commencer un mustang en quelques heures seulement, pas à force de magie, simplement parce qu’il était à l’écoute du cheval et savait communiquer dans un langage clair, doux, tolérant.

Le livre est composé de plusieurs textes : certains sont écrits de la main de Tom Dorrance ou des transcriptions de sa parole, d’autres sont écrits par des élèves. Certains d’entre-eux sont devenus célèbres : Bill Dorrance, Martin Black, Bryan Neubert ou Joe Wolters. Cependant, je reste très critique vis-à-vis de ces textes car les gens ont tendance à idéaliser et flatter, ils en oublient donc leur objectivité. Malgré tout, l’on peut trouver quelques informations fort intéressantes dans ces pages écrites par les disciples de Tom Dorrance.

True Unity est une source incontournable lorsque l’on parle d’équitation éthologique, toute la sagesse, toute la philosophie de cette approche est contenue dans ces pages. C’est aussi son inconvénient d’ailleurs, vous n’y trouverez pas de conseils pratiques, pas un seul exercice.

Sources : le livre True Unity par Tom Dorrance

Comme tous ces livres, oeuvres de génies, celui-ci contient des trésors inestimables, mais il faut creuser pour trouver ! Dans cet article, je tente de vous présenter quelques-uns de ces trésors, que je considère comme tel en tout cas, mais des fouilles prolongées en révèleraient certainement d’autres.

Il y a trois mots qui sont trois concepts sur lesquels toute l’approche de Tom Dorrance repose. Ces mêmes concepts servent de chapitrage au livre :

  • Sensibilité (“Ressentez votre cheval dans son ensemble”)
  • Timing (Réactivité et Précision)
  • Equilibre (Approche et Unité)

Ces idées sont les trésors les plus inestimables que l’on puisse nous donner, mais aussi probablement les plus compliqués à appliquer dans notre équitation quotidienne. Nous pourrions les assembler aux trois qualités dont je parle régulièrement sur ce site internet : Empathie, Patience et Humilité.

Sensibilité
Le cavalier doit reconnaître cet instinct de survie chez le cheval, qu’il s’agisse de son intégrité psychologique, physique, ou encore ce troisième facteur, spirituel.

True Unity, Tom Dorrance

Psychologique et Physique son des notions relativement aisées à appréhender. La psychologie du cheval définit son état d’esprit, notre rôle en tant que cavalier est de veiller à ce qu’il ne soit pas stressé, ni efrrayé par quoique ce soit et vive en paix. Le physique concerne le corps du cheval, nous devons prendre soin de sa santé, veiller qu’il soit correctement nourri, le protéger de toute violence.
Définir l’Esprit est une autre paire de manches. Ce n’est déjà pas facile d’expliquer ce terme lorsqu’il est appliqué à nous autres, humains. Cela devient donc un réel challenge lorsqu’il est appliqué à une autre espèce : en l’occurence les chevaux. Mon acception des explications données par Tom Dorrance est que l’Esprit est cette étincelle de vie qui fait de chacun de nous, hommes ou chevaux, des individus uniques, et qui se trouve combinée à ce qu’il appelle l’unité (cette attirance qu’a le cheval, à sa manière, pour l’homme).
Quoiqu’il en soit, ces trois notions ne forment qu’une idée : la Sensibilité. La principale qualité que nous devons développer en tant que femme ou homme de cheval est l’empathie, cette capacité à penser comme un cheval, à se figurer ce qu’il peut ressentir au moment même où nous nous trouvons avec lui. A chaque fois que nous demandons quelque chose à notre cheval, nous devrions le ressentir dans son ensemble : depuis son état psychologique à son intégrité physique, en passant par son état d’esprit. Nous devrions alors commencer notre travail sur la base de ces constatations plutôt que sur une simple liste établie à l’avance !

Timing
Le timing est un mot qui couvre plusieurs choses. D’abord, le timing, c’est un moment clé de notre vie, moment où nous avons la capacité intellectuelle d’appréhender des concepts comme ceux utilisés par Tom Dorrance. En effet, certains d’entre nous ne pourront peut-être pas comprendre certaines de ces idées, simplement parce que nous sommes dans une période de notre vie pendant laquelle notre esprit est perturbé par d’autres préoccupations, ou simplement parce que nous n’avons pas pris le temps de nous poser quelques questions essentielles concernant nos relations aux autres, aux idées neuves, aux animaux, etc.
Le chuchoteur Tom Dorrance parle de sensibilité, de timing et d'équilibre

D’autre part, le timing, c’est un moment précis dans la vie de votre cheval : “Avec certains chevaux, il vous faudra obtenir leur respect avant d’obtenir une réponse. Avec d’autres, il vous faudra obtenir une réponse afin de gagner leur respect.”

Enfin, le timing, c’est l’harmonie avec votre cheval. Cette harmonie est partout _ devrait l’être en tout cas _ et plus vous montez votre cheval, plus vous vous habituez à lui et meilleure devient votre synchronisation : en rythme avec les pieds, synchronisation des corps dans le mouvement, anticipation du cheval, relâchement de la pression, etc. C’est là que la patience entre en jeu !

Si vous voyez que cela va arriver, je vous conseillerais de relâcher la pression juste avant, car s’il commence à répondre et que la pression est toujours là, elle est alors en travers de son chemin.

True Unity, Tom Dorrance

Équilibre

La question de l’équilibre couvre deux aspects : l’approche du cavalier vis-à-vis de son cheval d’une part, les capacités physiques du cheval d’autre part.
Notre comportement de femme ou d’homme de cheval est crucial pour la bonne éducation de notre cheval. Si vous êtes trop gentil, vous finirez avec un cheval gâté-pourri. Si vous ne l’êtes pas assez, votre cheval finira par vous craindre et être timide. Nous devrions bien peser le pour et le contre de toutes nos décisions car chacune d’elle a un impact sur ces puzzles que sont les chevaux : assurez-vous que chaque pièce est assemblée correctement, mais veillez aussi à ce que le cheval respecte cet assemblage, respecte vos choix.
Pour ce faire, vous devrez savoir faire preuve d’humilité, car vous devez être en mesure de remettre chacune de vos décisions en question. N’ayez pas peur de commettre des erreurs, votre cheval saura vous pardonner. Plus important encore, n’ayez pas peur d’analyser ce que vous faites, de critiquer vos actes et décisions.

Si un cheval ne se sent pas bien d’un côté, […] essayez de comprendre ce qui se passe en observant le côté qui va bien, puis tentez d’enseigner la bonne posture de l’autre côté.

True Unity, Tom Dorrance

Nos chevaux, la plupart du temps, ont naturellemet un côté meilleur que l’autre. A l’instar de l’homme, le cheval peut être droitier ou gaucher. Heureusement, les chevaux apprennent plus vite que les hommes et nous pouvons les éduquer à être aussi à l’aise et doués de chaque côté.
Évidemment, cela n’est pas indispensable pour monter à cheval, mais les sensations sont d’autant meilleures et cela ne peut qu’aider le cheval.


En guise de conclusion, je souhaite citer le titre du dernier chapitre écrit par Tom Dorrance dans ce livre : “Apprendre à Faire Moins Pour Obtenir Plus.”
Souvent, nous avons tendance à en faire trop pour obtenir le résultat souhaité. Nous voulons tellement que quelque chose se passe que nous augmentons sans cesse le niveau de pression, l’on en devient dur au lieu de ferme et nous finissons par obtenir le résultat opposé à celui que nous espérions…

Info : la version française a été traduite par Antoine Cloux et est disponible sur internet. Mon article porte sur l'édition originale, je ne peux donc pas juger de la qualité du texte français mais Antoine Cloux faisant partie de nos trop rares vrais bons chuchoteurs en Europe, je lui fais confiance pour avoir respecté l'essence même du texte.

N’hésitez pas à partager :