Sources

Livres : Natural Horse-Man-Ship par Pat Parelli / quote

Dès mes premières recherches au sujet de l’équitation dite éthologique, je suis tombé à plusieurs reprises sur Pat Parelli et ses méthodes. J’ai eu l’occasion de regarder quelques vidéos qui m’ont fait prendre de la distance avec cet homme (d’affaires) de cheval.

Cependant, ayant reçu de nombreuses questions au sujet des instructeurs Parelli, il était temps pour moi de lire et analyser son livre principal Natural Horse-Man-Ship

L’équitation n’est rien d’autre qu’une série de bonnes habitudes.

Natural Horse-Man-Ship, Pat Parelli

Books: Natural Horse-Man-Ship by Pat Parelli

Livres : Natural Horse-Man-Ship par Pat Parelli Une expérience éthologique riche

Pat Parelli a commencé sa carrière équestre comme nombre d’entre nous : il était passionné de cheval, mais lui a eu la chance de rencontrer de grands horsemen qui lui ont enseigné toutes les bases. L’on peut d’ailleurs facilement discerner l’influence évidente de Tom Dorrance et Ray Hunt tout au long du livre.
En effet, il mentionne régulièrement combien il est important de s’adapter à la situation, de ressentir le cheval et de ressentir pour le cheval, de faire le nécessaire pour que nos idées deviennent celles du cheval, etc. Parfois, il fait un simple copier-coller, ce que je ne critique pas d’ailleurs car il est inutile de vouloir réinventer la roue et lorsque qu’un concept est bon, il faut savoir l’utiliser et le recycler : “La sensibilité, le timing et l’équilibre sont trois qualités distinctes mais elles sont liées les unes aux autres” (cf. Tom Dorrance), “Connaître la position des pieds du cheval à chaque instant et la répartition optimale de son poids sont nécessaires pour aider le cheval à faire ce qu’on lui demande tout en gardant un équilibre naturel” (cf. Ray Hunt), “Essayez de ne pas bouger vos pieds et de contrôler le mouvement des pieds de votre cheval là où vous les voulez” (cf. Buck Brannaman), “Cela doit amener votre cheval à vous ressentir, à ressentir pour vous afin que vous puissiez ressentir ensemble” (cf. Ray Hunt), etc.
D’autre part, il y a quelques conseils de bon-sens que les propriétaires de chevaux et cavaliers devraient considérer.

Il nous faut penser comme les chevaux.

Natural Horse-Man-Ship, Pat Parelli

Comme il l’indique, une erreur communément répandue est d’acheter un jeune cheval pour un jeune cavalier, en se disant que les deux grandiront et apprendront ensemble, ce qui finira irrémédiablement par un désastre. Pat Parelli parle aussi souvent d’empathie et je ne peux qu’être d’accord avec lui.
La méthode Parelli rencontre très vite ses limites
Avant tout, il y a quelques non-sens qu’un homme de cheval aussi célèbre que Pat Parelli ne devrait pas commettre. Ceci étant, à son crédit, je n’ai pas lu UN seul mot allant à l’encontre des chevaux, qui pourrait leur causer du tort ou du mal _ ce qui n’est pas toujours aussi vrai lorsqu’on voit les méthodes Parelli appliquées sur le terrain.

Certains non-sens sont dus à des jugements hâtifs, comme si Pat Parelli était convaincu de détenir la vérité vraie : il est, par exemple, particulèrement obtu lorsqu’il catégorise les chevaux comme des proies et les hommes comme nécessairement prédateurs ; un autre exemple lorsqu’il dit que “Le trot est la seule allure qu’un cheval peut soutenir sur place”, ce qui est faux (Nuno Oliveira pouvait galoper sur place et même à reculons).

Nous sentons ce que nous mangeons (de la viande), nos yeux se situent à l’avant de notre tête et nos oreilles sont plaquées en arrière, ce qui, pour un cheval, est une marque d’agressivité.

Natural Horse-Man-Ship, Pat Parelli

Parfois, il s’agit juste d’idées surprenantes, pouvant se révéler toutefois dangereuses. Pat Parelli invite ses lecteurs à “Monter à cru avec un hackamore [licol-corde] et un cordon progressif [longe]”, ce qui peut être catastophique si géré incorrectement ou au mauvais moment. Je ne comprends pas qu’un homme de cheval puisse conseiller de se débarasser de la sécurité d’une selle pour monter de jeunes chevaux ou des chevaux non-éduqués.
D’autre part, dans la mesure où il porte des éperons et les apprécie, Pat Parelli leur trouve une justification qui n’a pas de sens : “Ils sont probablement l’un des outils les plus humains que nous ayons pour communiquer avec les chevaux”, vraiment ?!?
Un autre exemple encore est le système de gradation des aides : il faut neuf étapes pour faire reculer un cheval, mais deux seulement pour le faire avancer (“demandez à votre cheval de trotter à main droite en souriant jusqu’aux oreilles. Si cela ne fonctionne pas, utilisez votre main gauche pour le taper sur la croupe”)… d’abord on sourie, ensuite on tape !

Dr. Freud & Mr Parelli

Pat Parelli est à l’équitation naturelle ce que Sigmund Freud était à la philosophie. En effet, Pat Parelli a décidé de faire de l’argent avec les chevaux, ce qui n’est pas un mal en soi, mais les moyens ne sont pas des plus honorables. L’homme de cheval a une approche assez égocentrique : il dit avoir pensé sa méthode suite à des années d’observation personnelle des chevaux et que ce qu’il nous dit est une vérité universelle ; il prétend avoir développé une science basées sur les mathématiques afin de gérer les chevaux ; enfin, il a organisé son entreprise sur un système pyramidal afin de mieux propager sa théorie (Parelli est le découvreur, il a formé des disciples triés sur le volet qui ensuite vont prêcher la bonne parole).

Freud n’est jamais mentionné dans Natural Horse-Man-Ship, mais Pat Parelli parle d’un “livre par Maxwell Maitz intitulé Psycho-Cybernétique”, qui est lui-même clairement influencé par les concepts freudiens.
Lorsque je regarde un cheval, j’essaie d’être diagnosticien et psychoanalyste en même temps.

Natural Horse-Man-Ship, Pat Parelli

Des convictions personnelles qui deviennent vérité universelle

Pat Parelli nous donne les clés de son esprit dans le livre et il est intéressant d’y lire que “l’Equitation Naturelle est un concept tellement vieux, que cela redevient une nouveauté”, ce qui est plutôt arrangeant lorsque l’on souhaite devenir le nouveau messie (“Pendant des années, à force d’observations assidues, j’ai découvert que…”, une telle phrase paraît asez contradictoire avec les citations ci-dessus de Tom Dorrance et Ray Hunt, certains de ses concepts ayant été déjà développés par Xenophon il y a plus de 2000 ans). En appliquant la psychoanalyse chère à Parelli à ses propres écrits, on peut déduire beaucoup d’une citation comme celle-ci : “On peut presque devenir religieux vis-à-vis de l’équitation.”
Tout au long de Natural Horse-Man-Ship, Pat Parelli révèle des vérités cachées à ses lecteurs, il n’y a pas de remise en question, aucun doute : il sait et il dit. Sa parole est aussi bonne pour les chevaux qui sont tous “nés lâches, nés claustrophobiques et nés accros à la pédale d’accélaration” (tous sans exception !!!) que pour les hommes qu’il connaît aussi bien : “Les humains adultes […] ont besoin de règles, de lois, de réponses dogmatiques, et ils veulent les appliquer aux chevaux.” Quelques lignes plus bas, il nous informe que, passés 12 ans, les enfants deviennent des adultes et succombent à la pression de leur environnement. Plus tard, une autre vérité nous est assenée: “Passé l’âge de 35 ans, l’enfant en nous commence à disparaître.”

L’Equitaiton Naturelle est une science mathématique

Pat Parelli utilise les deux rênes de l’arnaque pour construire sa “science” : les chiffres arbitraires d’une part, les concepts fumeux et noms à rallonge d’autre part.
Les chiffres, les maths sont une obsession chez Pat Parelli et nous pouvons trouver une liste sans fin de nombres et de formules au fil des pages : “8 Principes de l’Equitation Naturelle”, “Les 10 qualités d’un homme de cheval”, “Tous les chevaux savent qu’ils ne savent faire que six choses”, “Trois Systèmes”, “Huit responsabilités”, “Les chevaux ont naturellement cinq allures”, “Chaque allure a trois vitesses”, “Une horse-anality [personnalité du cheval] est basée sur trois choses”, “L’Esprit est le facteur multiplicateur“, “Je note tout ce que fait le cheval […] de -10 […] à +10”, “quatre catégories d’outils”, “Il y a 10 niveaux dans le programme”, “quatre catégories d’entraînement”, “utilisez les six clés”, “Formules en Quatre Etapes”, “Théorie en Quatre Phases”, “les trois gros mensonges”, “trois positions pour les rênes”, “trois fonctions pour les rênes”…
J’ai pris quelques exemples pour illustrer comment Pat Parelli et ses disciples utilisent les nombres pour justifier une vérité qu’ils ont supposément découverte.

  • “Les chevaux ont six talents naturels de base : 1/ courir, 2/ sauter, 3/ botter, 4/ se regrouper, 5/ jouer, et 6/ tirer”. Cette théorie sert très bien le programme commercialisé par l’institution Parelli mais est un peu courte si l’on prend le temps d’observer un troupeau. J’ai déjà vu des chevaux se pousser et se mordre ; passés un certain âge, les chevaux ne jouent plus (il s’agit d’un talent de poulain, d’où la difficulté de “jouer” les sept jeux avec un cheval pourri-gâté de 10 ans ou plus), etc.
  • “Il faut en général, pour le cavalier moyen, environ 500 heures de pratique d’équitation naturelle pour arriver au niveau d’un homme de cheval”, quelle est la source de cette information ? Combien de cavaliers ont participé à l’étude ? Quelles sont les statistiques ? Pat Parelli continue avec un problème de classe primaire : 1 heure par jour multiplié par 5 jours par semaine nous font 20 heures par mois, soit 240 heures par an. Il nous faut donc deux ans de formation pour devenir horseman ! Ni plus, ni moins…
  • “il faut environ 1100 heures à un cheval pour devenir un partenaire sur qui l’on peut compter.” Là encore, on est en droit de se demander où sont les études qui permettent de prouver ces affirmations péremptoires ? Combien de chevaux ont été observés ? Combien de cavaliers ont participé ?

Le second truc est de renommer des choses simples de manière obscure et confuse. Ce pourrait parfois être comique si ce n’était pas pris si sérieusement par les prêcheurs de la méthode Parelli. L’homme de cheval nous fait part d’un tout nouveau concept : “Horse-Analities”, personnalité du cheval. En d’autres mots, ce n’est rien d’autre que la considération d’un autre être vivant comme étant une individualité à part entière. Il s’agit là d’un vieux concept philosophique déjà débattu sur l’agora il y a plus de deux mille ans et probablement avant cela en Inde et en Chine.
Parelli utilise des formules écrites pour exprimer des idées simples, la plus connue étant la “persistance passive dans la position appropriée”, ce qui veut dire en clair qu’il est important d’être constant dans ses aides et ferme. Les légendes de photographies illustrant le livre sont les plus drôles : une photo nous montre Pat Parelli tirant sur une longe pour faire traverser un ruisseau à sec à son cheval, la psycho-légende dit “Ici, Pat longe latéralement ce cheval sur terrain accidenté, tout en cherchant à le provoquer” ; une autre montre Pat Parelli travaillant sans bride le reculer sur un cheval avancé, la psycho-légende dit “Pat tient conversation avec son cheval au sujet de l’arrêt, puis du reculer.”
Sans commentaires !

Homme (d’Affaires) de Cheval
Pat Parelli est indéniablement bon homme de cheval. Mais il est, je crois, meilleur homme d’affaires. La méthode est étonnament proche de celle que Freud avait mise en place lorsqu’il fallait faire de l’argent : avant tout, Parelli est l’élu, l’origine de l’équitation éthologique. Tout ce qui a été fait avant amène à sa méthode, ce qui est fait après en découle.

Il est le seul à pouvoir enseigner ce savoir à des disciples soigneusement choisis, appelés instructeurs, qu’il a triés en fonction des Niveaux et qui deviennent seuls maîtres légitimes.

Si vous n’aviez pas Natural Hore-Man-Ship [le livre], vous seriez encore en train de faire ces choses normales que tout le monde fait avec les chevaux et vous n’arriveriez à rien.

Natural Horse-Man-Ship, Pat Parelli

Homme de cheval : Pat Parelli commercialise ses shows équestres à travers le monde entier

La formation doit être longue, très longue, ce qui veut dire onéreuse pour les étudiants et très fructueuse pour Parelli : “J’ai découvert qu’il fallait environ 1000 heures pour qu’un homme ou une femme se sente à l’aise en selle […] Ce sont les 1500 à 3000 heures suivantes qui sont décisives et nous permettent de savoir si un cavalier saura progresser et devenir un expert.” Pat Parelli explique qu’il ne faut que 20 heures pour passer le premier Niveau (inclut dans le livre), mais il nous dit aussi que “cela prendra jusqu’à 500 heures pour atteindre le Niveau 3” (celui-ci n’est pas offert par contre). Autrement dit, il vous faudra environ deux ans d’équitation régulière pour devenir à peine plus qu’un apprenti. “Pour devenir un homme de cheval de niveau six, cela prendra probablement jusqu’à 10000 heures”…
Enfin, Pat Parelli a eu le bonheur de découvrir quelques vérités scientifiques qui s’intègrent plutôt bien à son catalogue et à sa boutique internet. Il a “découvert une solution quelque part entre […] deux approches : le stick carotte” (en vente), Parelli nous invite aussi à “noter que 14, 7, 3.5, et 2 [mètres] sont les distances qui influent sur les chevaux […] ce sont aussi les longueurs de cordes que je mentionne dans le chapitre Outils” (en vente) !

Un autre visage pour un même business

Pour conclure, je n’ai rien appris de Pat Parelli que je n’avais déjà lu ou vu dans True Unity de Tom Dorrance, L’Homme et le Cheval en Harmonie de Ray Hunt et 7 Clinics de Buck Brannaman. Là encore, on peut opposer ces trois grands horsemen à cette foule de businessmen qui cherchent à profiter de la crédulité de bien des gens pour leur extorquer des milliers d’euros.
Pat Parelli appartient à la seconde catégorie, tout comme Clinton Anderson (avec qui il partage nombre d’idées), John Lyons (bien que Parelli n’ait rien écrit qui puisse nuire aux chevaux) et bien d’autres (ce qui inclut ses propres disciples tels qu’Alfonso Aguilar, Andy Booth, etc.).
Vous avez peut-être lu et suivi la méthode Parelli, ce n’est pas grave en soi. Toutefois, je vous invite à choisir une philosophie plus belle et respectueuse telle que celle des Dorrances et de Ray Hunt. Par contre, si vous ne l’avez pas encore lu, vous pouvez vous permettre de passer votre chemin et découvrir tout de suite les livres et DVDs mentionnés plus haut, vous économiserez du temps et de l’argent.

N’hésitez pas à partager :